Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
That's Eurovision !

21 Juin Le Duo - C’est vraiment la chanson que l’on souhaite défendre pour l’Eurovision !

21 Juin Le Duo - C’est vraiment la chanson que l’on souhaite défendre pour l’Eurovision !

Nous vous proposons de découvrir Manon et Julien : 21 Juin le Duo, dans l’interview qu’ils ont accepté de nous donner.

Leur chanson pour « Eurovision France – c’est vous qui décidez » s’intitule « Peux-tu me dire ? ».

Avec bonne humeur et rires, le duo nous fait prendre conscience que nous n’avons qu’une planète, qu’il est temps de se reconnecter avec elle, de se reconnecter les uns aux autres.

Propos recueillis le 26 janvier 2020

21 Juin Le Duo - C’est vraiment la chanson que l’on souhaite défendre pour l’Eurovision !

That’s Eurovision ! : Bonjour Manon, bonjour Julien, soyez les bienvenus dans la grande famille Eurovision ! Merci d’avoir accepté cette interview !

Manon : Merci beaucoup !

That’s Eurovision ! Ce doit être la folie pure cette dernière semaine ? Comment vous sentez-vous à quelques heures du grand direct ?

Manon : Oui ! On est en répétitions tous les soirs !

Julien : On n’arrête pas de courir… tant mieux ! On se sent fatigués, on se sent excités, tout se mélange en fait…

21 Juin Le Duo - C’est vraiment la chanson que l’on souhaite défendre pour l’Eurovision !

Manon : Nous sommes déjà nostalgiques de quand ce sera fini…

Julien : Un tel évènement, c’est un peu comme un mariage ! On prépare et on attend longtemps et « LE » moment passe trop vite.

That’s Eurovision ! : Sauf que là, la « chanson de mariés », vous allez pouvoir la chanter encore et encore, alors que la robe de mariée n’est censée être portée qu’une fois !

Manon : (rires) oui, on espère ! C’est une expérience unique dans la mesure où il y a à la fois beaucoup d’enjeux et à la fois beaucoup de bienveillance.
C’est très « familial » comme Concours, tout se mélange, nostalgie, amitié, un certain stress également, c’est assez spécial, c’est super !

21 Juin Le Duo - C’est vraiment la chanson que l’on souhaite défendre pour l’Eurovision !

That’s Eurovision ! : L’Eurovision peut avoir mauvaise presse, une image « ringarde », « kitsch ». Qu’elle est votre vision sur l’Eurovision avant et maintenant ?

Manon : Effectivement, il y avait cette image-là, j’estime que ce n’est plus vrai depuis l’année où ont participé Madame Monsieur

Julien : Même avant, depuis l’année où Amir a participé…

Manon : Depuis que les émissions « Destination Eurovision » ont été organisées, cela reflète davantage la nouvelle scène française, les sons que l’on entend à la radio. On commence à se diriger doucement vers quelque chose de très assumé…

Julien : Très représentatif de ce qui se fait en France dans la musique. Tu vois cette année, il y a des styles très variés.

21 Juin Le Duo - C’est vraiment la chanson que l’on souhaite défendre pour l’Eurovision !

That’s Eurovision ! : Votre chanson s’intitule « Peux-tu me dire ? ». Justement… « Peux-tu me dire » qui a écrit cette chanson ? Comment a-t’elle vu le jour ?

Julien : (rires) C’est une chanson que l’on a écrite ensemble avec Manon, et nous avons aussi un co-compositeur qui s’appelle Jan Orsi, avec qui nous avons composé pas mal de nos chansons.
Nous avons composé cette chanson lorsque nous sommes retournés dans la nature. C’est un message de retour aux sources, de reconnexion à la campagne, à l’environnement. C’est vraiment quelque chose qui nous a touchés car nous sommes retournés vivre à La Clusaz l’année dernière…

Manon : Cela faisait dix ans que l’on vivait à Paris.

Julien : Manon a réellement pris conscience du changement climatique, qu’il y avait moins d’insecte, que la neige était moins abondante… Nous voulions parler de ça.

Manon : « Peux-tu me dire ?» a donc pris vie à la montagne. On parle beaucoup de couples avec Julien dans nos chansons, et là, il se trouve que l’on a une autre envie, une autre créativité en étant au contact de la nature : pourquoi pas chanter la nature, ce qui nous entoure, mais nous voulions le garder « à la sauce » 21 Juin le Duo, c’est-à-dire prendre beaucoup de recul, ne pas être moralisateurs et surtout le faire de la manière la plus positive possible.
Sur ce sujet de l’écologie, avec Julien, nous sommes convaincus qu’il faut arrêter ce schéma de culpabilisation, de moralisation, et s’orienter plutôt vers une reconnexion des gens avec leur planète…

Julien : Et un peu plus de fun, un peu plus de légèreté.

Manon : En fait, quand on se reconnecte aux choses les plus simples de la vie, ça devient une logique, ce ne sont plus des efforts à faire.

21 Juin Le Duo - C’est vraiment la chanson que l’on souhaite défendre pour l’Eurovision !

That’s Eurovision ! : Cette période austère de confinement a peut-être accéléré cette vision sur le sujet ?

Julien : Mais carrément, c’est lié à cette démarche, à ce message que l’on voulait passer. C’est vraiment la chanson que l’on souhaite défendre pour l’Eurovision. Tout ce qui arrive nous a fait réaliser que l’on n’était pas réellement connecté à l’essentiel mais plutôt à des choses matérielles…

That’s Eurovision ! : Que l’on parle de « Peux-tu me dire ? », de « La Bouche », de « Paradise » ou de « Hello », vos chansons sont toutes dans le format Eurovision « 3 minutes » !!

Julien : C’est vrai !

Manon : Oui, c’est avec l’Eurovision que l’on a remarqué ça. Et cela s’explique simplement : nous composons nos chansons avec la scène en tête. On se dit que ce serait bien d’avoir un refrain que le public puisse chanter, que là on fasse un pont… nos chansons sont vraiment créées pour la scène, assez courtes…

Julien : Nous aimons les chansons assez courtes, assez efficaces, simples à retenir. Après sur scène, elles peuvent être jouées plus longues, avec des passages de percussions, on s’amuse. Pour la radio, il vaut mieux faire dans les 3 minutes en général.

21 Juin Le Duo - C’est vraiment la chanson que l’on souhaite défendre pour l’Eurovision !

That’s Eurovision ! : Avez-vous déjà été tentés par l’Eurovision dans le passé ?

Julien : On y pensait depuis le début de « Destination Eurovision », nous avions postulé à l’époque, nous avions rencontré des gens de ITV, la boite de production. Cette année le projet a été délégué à France Télévisions, nous avons retenté notre chance en se disant « on y va jusqu’au bout ! » (rires).

That’s Eurovision ! : Dans votre clip, on peut vous voir en train de taper sur deux tonneaux, en dehors du clin d’œil à Joëlle Ursull (France 1990, 2ème), c’est aussi une ouverture vers des sons différents ?

Manon : Ce sont des sons que l’on peut jouer. Un clin d’œil à la « Stomp », c’est très rassembleur les batucada. Ça évoque les foules, le partage…

Julien : Ça met de l’énergie, nous aimons ce côté percussion batucada, on l’a fait aussi sur « Hello », sur « Paradise », c’est vraiment quelque chose que l’on aime. Comme mélanger le ukulélé, les rythmes électro et les percussions de batucada.

21 Juin Le Duo - C’est vraiment la chanson que l’on souhaite défendre pour l’Eurovision !

That’s Eurovision ! : Vous jouez tous les deux des instruments ?

Manon : Julien joue de la guitare et du piano ainsi que les programmations. Quant à moi, sur scène, je suis sur les pad, c’est-à-dire les percussions électroniques et sur l’ordinateur. Je m’occupe de lancer les séquences.

That’s Eurovision ! : Vous êtes un couple à la ville comme à la scène ?

Manon : Exactement !

Julien : Depuis 10 ans !

That’s Eurovision ! : Ça va ? Ça se passe bien ?

Julien : (rires) Ça va, ça va (rires), cette période est un peu tendue avec ces enjeux…

Manon : Tout ce qui est répétitions, travail, enjeux, pression, stress… pour nous, c’est sans filtres.

21 Juin Le Duo - C’est vraiment la chanson que l’on souhaite défendre pour l’Eurovision !

That’s Eurovision ! : Justement Manon… la plus belle qualité et le plus gros défaut de Julien ?

Manon : Haha !! Alors… je vais commencer par le défaut…

Julien : Ah ben d’accord, tu commences par les défauts toi ? Je pensais que je n’avais pas de défauts ?! (rires)

Manon : Son plus gros défaut au sein de notre duo, c’est aussi une qualité, il est très « jusqu’au-boutisme ». Parfois on s’épuise à faire les choses pour qu’elles soient parfaites. Il est très perfectionniste.
En qualité, grâce à ce point de caractère, il pousse les projets très loin, notamment scéniquement, nous passons beaucoup de temps dans nos morceaux et nous aboutissons ainsi toujours à quelque chose qui nous plaît. C’est un miroir !

Julien : Quant à Manon, son plus gros défaut serait d’être têtue, elle a souvent raison… (Manon qui explose de rire), j’ai dit souvent, pas toujours ! Enfin, presque toujours !

21 Juin Le Duo - C’est vraiment la chanson que l’on souhaite défendre pour l’Eurovision !

That’s Eurovision ! : Quand vous n’êtes pas à la ville derrière un micro (et pas confinés), on vous retrouve où ?

Julien et Manon : Dans nos montagnes ! A la Clusaz !

Manon : Nos montagnes nous apportent tellement ! Etre dans un champ avec Margotte, notre petit chien à se promener dans les montagnes… nous sommes comme des rois. C’est le chien de mes parents à la base, mais elle est en train de devenir la nôtre car elle nous aime trop !! Elle est dans le clip d’ailleurs !

Julien : Faire des rando, on adore ça. Manon a grandi à la Clusaz, moi en Lorraine dans une petite ville. Nous sommes bien ici, ça nous fait vraiment du bien.

21 Juin Le Duo - C’est vraiment la chanson que l’on souhaite défendre pour l’Eurovision !

That’s Eurovision ! : Je pensais à porter plainte auprès de la Société Protectrice des Bonhommes de Neige… Mais qui est dans ce bonhomme de neige ??

Julien : (rires) C’est un comédien humoriste qui s’appelle Arnaud Maillard, il est aussi cascadeur. Le truc fait quand même plus de 30 kilos ! Il faut pouvoir le porter, se mouvoir de façon naturelle, on lui fait faire du surf à un moment.

21 Juin Le Duo - C’est vraiment la chanson que l’on souhaite défendre pour l’Eurovision !

That’s Eurovision ! : En entrant sur la scène de « Eurovision France – C’est vous qui décidez ! » samedi 30 janvier, vers qui iront vos pensées ?

Julien : On va clairement penser l’un à l’autre et se connecter l’un à l’autre. Je vais aussi penser au moment de notre tournée avec Trois Cafés Gourmands où nous chantions « Hello » sur scène, où les Zenith chantaient « Hello », on se prenait une boule d’énergie de la part du public. Le public nous donne beaucoup de force, là ce sera restreint.

That’s Eurovision ! : Manon, tu as évoqué Madame Monsieur, si je te dis que votre duo me fait penser un peu à eux, mais aussi à une touche électro d’un autre duo : Paradis ?

Julien : Nous aimons beaucoup l’électro, nous en mettons de petites touches dans nos rythmiques…

Manon : J’adore quand on fait des comparaisons, je trouve ça hyper sain, et notamment Madame Monsieur… je suis touchée car je les trouve très justes dans ce qu’ils proposent. Ils ont une identité très classe, très sobre, très bienveillants, très juste quoi ! Ce sont des amours en plus.

Julien : On les kiffe c’est clair !

21 Juin Le Duo - C’est vraiment la chanson que l’on souhaite défendre pour l’Eurovision !

That’s Eurovision ! Va-t-il y avoir un album et pouvons-nous espérer une sortie le… 21 Juin 2021 ?

Manon : On aimerait bien ! Il faut que ce soit un vendredi car c’est le jour de sortie des albums… donc le 21 juin c’est raté. Maintenant, sortir un album sans concert quand on est en développement comme nous, est-ce une bonne idée ? Mais oui, il faut absolument que l’on sorte quelque chose en 2021. L’album est prêt, il est tout chaud, il attend dans le tiroir, on y croit en tout cas.

21 Juin Le Duo - C’est vraiment la chanson que l’on souhaite défendre pour l’Eurovision !

That’s Eurovision ! : Quel message souhaitez-vous laisser à nos lecteurs qui vont vous découvrir différemment dans notre interview ?

Julien : Un grand merci à tous les lecteurs, à vous qui prenez la peine et le temps de nous découvrir. Nous sommes ravis de porter un message positif et enthousiaste sur un sujet qui nous parle à tous, le changement climatique.

Manon : Sachez que les remerciements que nous faisons le sont du fond du cœur. Ça donne beaucoup de force de voir vos messages. Vous ne vous rendez peut-être pas compte de l’impact que cela a sur nous. En tout cas, ça nous réchauffe comme rien d’autre ne pourrait le faire. Donc merci à vous qui nous lirez, qui nous découvrent et viennent ensuite nous faire des coucous sur les réseaux.

That’s Eurovision ! : Merci beaucoup à vous deux d’avoir donné de votre temps pour cette interview. Nous vous souhaitons bonne chance pour la finale !

Manon : Merci à toi !

Julien : Avec plaisir, merci !

Présentation graphique : Ludovic PICAVET

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article