Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
That's Eurovision !

Mia Martini - « TANTI AUGURI MIA » (Italy)

Mia Martini - « TANTI AUGURI MIA » (Italy)

1992, en ce samedi 9 mai, la Suède organise la 37ème édition du Concours Eurovision grâce à la victoire de Carola l’année précédente.  Chaque fan français se rappellera longtemps de cette victoire « volée » alors que Carola et Amina terminent 1ères ex-æquo et que le comptage des points finaux donne la victoire pour la 3ème fois à la Suède (nombre de « 12 points », puis de « 10 points », etc…). Ainsi, Malmö, la troisième ville la plus importante de Suède organise les festivités, au « Malmömässen ».

Cette année-là, l’Irlande remporte pour la 4ème fois le trophée, ce sera également un « coup triple » pour le pays, à savoir 3 victoires consécutives entre 1992 et 1994. C’est Linda Martin avec « Why Me » qui remporte le Concours, après sa deuxième participation et sa très honorable 2ème place remportée en 1984 avec la chanson « Terminal 3 ».

Mia Martini - « TANTI AUGURI MIA » (Italy)

Le Royaume-Uni termine pour la 13ème fois deuxième avec Michael Ball et « One Step at the Time ». Malte monte sur la troisième marche du podium avec Mary Spiteri et sa chanson « Little Child ». La France est représentée par Kali ("Monté la riviè"), qui,  pour la toute première fois depuis ses débuts au Concours, utilise une autre langue en plus du français, le créole martiniquais. Il termine 8ème avec 73 points sous la baguette du chef d'orchestre Magdi Vasco Noverraz.

That’s Eurovision ! vous propose de poser vos bagages en Italie. Cette année-là, le pays choisit de concourir à nouveau avec une de ses méga-stars, Mia Martini interprétant « Rapsodia ».

Énorme vedette dans son pays (d’aucun diront qu’elle est l’interprète et chanteuse féminine  la plus connue de tous les temps en Italie). Sa voix, vraiment atypique, permet de donner une dimension intense à ses interprétations (on dit également d’elle qu’elle a la plus belle et plus expressive voix de la musique pop italienne de tous les temps), et grâce à cela, depuis le début de sa carrière en 1963, de nombreuses chansons de son répertoire sont devenues cultes en Italie.

Mia Martini - « TANTI AUGURI MIA » (Italy)

Née en 1947 à Bagnara Calabra en Calabre, Domenica Bertè (son vrai nom), se fait connaître dès 1963 sous le pseudo de Mimì Bertè et enregistre une poignée de chansons.

Les années 1970 lui permettent d’accroître sa notoriété avec notamment « Padre davvero » et « Gesù è mio fratello ». 

En 1972, elle remporte la « Gondole d'Or » avec « Donna Sola » en participant à la Mostra Internazionale di Musica Leggera de Venise (Claude François, Charles Aznavour, Dalida et Gigliola Cinquetti y ont notamment participé). Elle décroche par trois fois la victoire au Festivalbar : en 1972 avec « Piccolo uomo », en 1973 avec « Minuetto » et en 1975 avec « Donna sola ».

Elle est choisie pour représenter l’Italie au Concours Eurovision en 1977 à Londres avec l'entraînant « Libera » (elle finira 13ème sur 18 avec 33 points).

Cette même année, elle remporte le Song Festival Yamaha à Tokyo avec la chanson « Per amarti » qui se classe alors en tête de tous les charts japonais.

Mia Martini - « TANTI AUGURI MIA » (Italy)

En 1982, elle fait sa première participation au Festival Della Canzone Italiana di Sanremo. Ce Festival va prendre une ampleur très importante dans la carrière de Mia car elle y participera 5 fois : en 1982 avec « E non finisce mica il cielo », en 1989 avec « Almeno tu nell'universo », en 1990 avec « La nevicata del '56 », en 1992 avec « Gli uomini non cambiano più » et en 1993 avec « Stiamo come stiamo » en duo avec Loredana Bertè, sa sœur ainée, elle aussi grande star de la chanson italienne.

En 1982, le tout premier « Prix de la critique du Festival » est crée et est remporté par Mia Martini. Elle le remportera à deux autres reprises, en 1989 et 1990, devenant ainsi la première candidate à le remporter 3 fois.

Pour sa seconde participation au Concours, Mia Martini passe en 19ème position sur 23 participants. Le chef d'orchestre est Marco Falagiani. Le plan suivant montre Mia Martini de dos, seule en scène et face au public, devant son micro, dans sa veste pailletée.

Juste avant que l'on entende les premières notes, une voix s'élève des premiers rangs du public et lâche un « Tanti auguri Mia » qui fera rire l’artiste et auquel elle répondra « Grazie ».

Mia Martini - « TANTI AUGURI MIA » (Italy)

La caméra fait un travelling montrant Mia de dos face à son public puis de face, dévoilant ainsi le décor de la scène, magnifiquement mis en lumière par la proue d’un drakkar viking, donnant ainsi à sa chanson, « Rapsodia », une forte intensité. De sa voix soul et rocailleuse mais empreinte d'une certaine douceur, Mia dépeint une ballade dramatique et désespérée à propos de deux vieux amours qui se retrouvent dans un bar. Elle chante qu'ils ont « abandonné leurs familles, trahi leurs amis » dans la recherche d'une « nouvelle jeunesse », « ne voulant pas de conseils pour savoir comment être heureux ». Ils se demandent « qui ils sont vraiment », alors qu'ils sont assis ici « usés, honteux, mais sincères », se demandant « pourquoi tout a une fin », confessant qu'ils pourraient vivre « cette vie ». Et alors que les vieux amours  quittent le bar, ils deviennent alors « une chanson de conte de fées », cette histoire étant chantée et racontée comme une « immense rapsodie sans espoir », ce qui donne son nom à la chanson.

Le jury comprend l'histoire racontée par Mia et s'empresse de voter pour elle. Sur ces 111 points récoltés, les fameux « 12 points » lui sont donnés 4 fois : par la France, la Finlande, la Norvège et les Pays-Bas. Elle se classe à la quatrième place, échouant de seulement 12 points derrière Malte pour se hisser sur le podium. Encore un succès pour Mia.

Mia Martini - « TANTI AUGURI MIA » (Italy)

Trois ans plus tard, en 1995, son corps sans vie est retrouvé dans sa propriété de Cardano al Campo, en Lombardie. L’artiste a fait un arrêt cardiaque causé par une overdose de cocaïne, elle qui souffrait de fibromes particulièrement douloureux. Elle avait 47 ans.

Elle laisse à la postérité un très grand répertoire, que l'on peut retrouver sur les quelques 19 albums qu'elle a enregistrés entre 1971 et 1994, ainsi que 20 compilations parues entre 1976 et 2007.

Un an après sa mort, en 1996, le « Prix du Festival de la Critique » décide de le renommer  « Prix de la Critique du Festival de Sanremo-Mia Martini ».

Présentation graphique : Ludovic PICAVET

Mia Martini "Rapsodia" (Live at Eurovision Song Contest 1992)

Un giorno i vecchi amori s'incontrano nei bar
Bugiardi ma sinceri a dirsi come va
Magari fuori piove e allora stanno li
Pensando chissà dove, chissà perché fini

Un giorno i vecchi amori si dicono l’età
Dolcissimi rancori ed altre verità

Chi siamo noi, sperduti qui?
Così diversi dagli eroi del nostro film
Con l’ironia e un po’ di guai
In questa immensa rapsodia dei nostri ormai

Ma un giorno i vecchi amori si chiedono di più
I sogni e i desideri di un’altra gioventù
E lasciano famiglie tradiscono gli amici
Non vogliono consigli per essere felici

E quando i vecchi amori si lasciano nei bar
Diventano canzoni di tanto tempo fa

Chi siamo noi seduti qua?
Ad ascoltare questa vita che non va
Chi siamo noi buttati via
In questa immensa e disperata rapsodia

Oh chi siamo noi buttati via
In questa immensa e disperata rapsodia

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article