Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
That's Eurovision !

Sweden 2018 - Benjamin Ingrosso

Sweden 2018 - Benjamin Ingrosso

En Français please!

Benjamin Ingrosso représentera la Suède à Lisbonne avec la chanson « Dance You Off ».

Comme à son habitude, le Melodifestivalen a proposé aux Suédois d’animer leurs longues soirées d’hiver.

Quatre quarts de finales, 28 chansons, 12 finalistes.

La recette a fait ses preuves en Suède depuis de nombreuses années. A chaque nouvelle édition, de nouveaux artistes issus des X-Factor, Nouvelle Star et Cie sont mélangés aux stars des années passées.

Cette année ne fait pas exception à la règle puisque nous retrouvons Jessica Andersson dans le rôle de la chanteuse « schlager disco » (5ème place du Concours Eurovision en 2003 au sein du duo Fame), Rolandz dans le rôle des vétérans sauce « schlager 70’s paillettes boule à facette ».

Nous retrouvons également Mariette et Benjamin Ingrosso. Ils avaient terminé 4ème et 5ème du MF en 2017.

Sweden 2018 - Benjamin Ingrosso

In English s'il vous plaît !

Benjamin Ingrosso will represent Sweden in Lisbon with the song « Dance You Off ».

As usual, Melodifestivalen proposed to Swedish to liven up their long winter nights.

Four quarter finals, 28 songs, 12 finalists.

The recipe has worked in Sweden for many years. In each new edition, new artists coming from TV show such as X-Factor, Idol, etc… are mixed with stars from the past years.

This year is not an exception because we can meet again with Jessica Andersson as the « schlager disco » singer (she ended 5th in Eurovision Song Contest in 2003 in the duet Fame), Rolandz as the veteran « schlager 70’s spakling disco ball ».

We also meet again with Mariette and Benjamin Ingrosso. They respectively ended 4th and 5th of the 2017 MF.

Sweden 2018 - Benjamin Ingrosso

Présentation graphique : Ludovic PICAVET

Benjamin Ingrosso "Dance You Off" (Live at Melodifestivalen)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article