Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
That's Eurovision !

France Gall

France Gall

Nous apprenons avec tristesse la disparition de France Gall, nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille, ses proches, ses amis.

********************************************************************

We learn with sadness the death of France Gall, we send our most sincere condolences to her family, her friends.

 

En Français please!

 

Depuis sa création en 1956, les chansons gagnantes du Concours Eurovision étaient de charmantes et douces mélodies.

Il faudra attendre 1965 pour que le Grand Prix soit attribué à une chanson qui "bouge".

France Gall est née à Paris et n'a pas encore fêté ses 18 ans quand elle se présente sur la scène de l'Auditorium della RAI di Napoli... en Italie.

Avant le Concours, Isabelle (son vrai prénom) avait remporté quelques jolis succès comme « Laisse tomber les filles ». Ce titre avait déjà été composé, paroles et musique, par Serge Gainsbourg en 1964.

France Gall "Laisse tomber les filles" (1964)

C'est en 1965 qu'elle est sélectionnée pour représenter le Luxembourg à l'Eurovision. Lors des répétitions, l'ambiance sera électrique entre Serge Gainsbourg et l'orchestre Italien. La chanson « Poupée de cire, poupée de son » surprend et dérange, son rythme rapide déconcerte l'orchestre mais pas les jurys qui donneront la victoire à France Gall.

France Gall "Poupée de Cire Poupée de Son" (1965)

A son retour en France, il lui est reproché d'avoir remporté le concours sous les couleurs du Luxembourg. On s'étonne également de l'apparente distance de la jeune chanteuse par rapport à sa victoire. A l'époque, France Gall vivait une idylle avec le chanteur Claude François, celui-ci n'aurait pas accepté qu'elle gagne le Concours et que l'on parle plus d'elle que de lui.

La scène relatant leur rupture le soir de la victoire de France Gall à l'Eurovision est mentionnée dans le film retraçant la vie de Claude François « Cloclo » (2012). En 1967, il interprétera « Comme d'Habitude » (My Way), chanson qui reflète sa relation avec France Gall et aura le succès international que l'on connaît.

Claude François "Comme d'Habitude" (1967)

En 1966, France Gall chante un autre titre composé par Serge Gainsbourg : « Les Sucettes ». La double lecture des paroles de cette chanson fera couler beaucoup d'encre « ... lorsque le sucre d'orge, parfumé à l'anis, coule dans la gorge d'Annie, elle est au paradis... ».

S'en suivra une longue période parsemée de chansons pour lesquelles l'artiste n'obtiendra plus le succès tant attendu.

France Gall "Les Sucettes" (1966)

Il faudra attendre le début des années 70 et une rencontre avec Michel Berger pour que France Gall soit à nouveau propulsée au-devant de la scène. Il lui compose « La déclaration d'Amour ». Ce sera comme une nouvelle naissance artistique, le premier succès d'une longue liste d'autres tubes à venir.

France Gall "La Déclaration d'Amour" (1974)

Ils se marient en 1976.

En 1979, la comédie musicale « Starmania » confirme définitivement le statut de star pour France Gall.

Les années 80 seront les années dorées pour la chanteuse qui enchainera tube sur tube : « Il jouait du piano debout », en hommage à Elton John avec qui elle interprétera plus tard en duo « Donner pour donner », « Tout pour la Musique », « Résiste », « Débranche », « Cézanne peint », « Babacar », « Ella, elle l'a ».

En 1987, Michel Berger compose « Evidemment ». La chanson est un vibrant hommage au chanteur Daniel Balavoine, décédé le 14 janvier 1986.

France Gall "Evidemment" (1987)

Daniel Balavoine "L'Aziza" (1985)

Quelques années plus tard, en 1992, Michel Berger tombe foudroyé par une crise cardiaque. France Gall perd son pygmalion, l'homme de sa vie, son amour. Juste avant cette tragédie, la même année, ils interpréteront ensemble « Laissez passer les rêves ».

France Gall & Michel Berger "Laissez passer les rêves" (1992)

France Gall ne chantera plus pour un autre compositeur. Ses apparitions à la télévision seront rares, différentes compilations verront le jour.

« Poupée de cire, poupée de son » est devenu un classique de l'Eurovision (2.000.000 d'exemplaires vendus dans le monde*), ce n'est pas simplement une victoire, c'est aussi l'empreinte du talent de Serge Gainsbourg, le début d'une carrière exceptionnelle pour France Gall.

La chanson s'est classée (*) :

- #1 en Espagne.

- #1 en Norvège.

- #2 en Allemagne.

- #2 au Luxembourg.

- #3 en Belgique Wallonne.

- #3 en Argentine.

- #3 au Chili.

- #4 en Belgique Flamande.

- #4 en Suisse Romande.

- #4 au Danemark.

- #5 au Japon.

- #5 en Finlande.

- #6 en Suède.

- #6 aux Pays-Bas.

- #7 en Autriche.

- #7 au Singapour.

- #8 au Québec.

- #13 en Italie.

 

(* : source : www.chartsinfrance.net)

 

 

France Gall

In English s'il vous plaît !

Since its creation in 1956, the winning songs of the Eurovision Song Contest were charming and sweet melodies.

We had to wait until 1965 to have an uptempo winning song.

France Gall was born in Paris and was not 18 years old yet when she entered the stage of the Auditorium della RAI di Napoli... in Italy.

France Gall "Il jouait du piano debout" (1980)

Before the Contest, Isabelle (her real name) had already got some success with « Laisse tomber les filles ». That song was already composed, music and lyrics, by Serge Gainsbourg in 1964.

In 1965, she is choosen to represent Luxemburg in Eurovision. During the rehearsals, the atmosphere will be electric between Serge Gainsbourg and the Italian orchestra. The song « Poupée de cire, poupée de son » surprises and disturbs, the energic rhythm disconcerts the orchestra but not the juries who will give France Gall the Grand Prix.

France Gall & Elton John "Donner pour donner" (1980)

Back to France, the singer is reproached to have won the Contest for Luxemburg. People are also quite surprised about the evident lack of interest of the singer in her victory. At that time, France Gall had an affair with the singer Claude François, he didn’t accept her victory and the fact that people could talk more about her than about him.

France Gall "Tout pour la musique" (1982)

The scene about their breaking-up the night France Gall won the contest is related in the movie realting Claude François’s life « Cloclo » (2012). In 1967, he will sing « Comme d’habitude » (My Way), a song that reflects his affair with France Gall and that will get the international success we all know.

France Gall "Résiste" (1982)

In 1966, France Gall sings another song composed by Serge Gainsbourg : « Les Sucettes ». The lyrics of this can be interpreted two ways, which will cause a lot of ink to flow « …lorsque le sucre d'orge, parfumé à l'anis, coule dans la gorge d'Annie, elle est au paradis..." (… when the aniseed flavoured candy runs into Annie’s throat, she’s in paradise…)

Then will come a long period with songs for which the artist won’t get the so awaited success.

France Gall "Débranche" (1984)

We will have to wait the beginning of the 70’s when she met Michel Berger to see France Gall in the forefront. He composed her « La déclaration d’Amour ». It seems to be like an artistic rebirth, the first of a long list hits to come.

They get married in 1976.

In 1979, the musical « Starmania » definitely confirms France Gall as a star.

France Gall "Cézanne peint" (1985)

The 80’s will be the golden years for the singer who will perform hits and hits : « Il jouait du piano debout », in tribute to Elton John with whom she will lately sing « Donner pour donner », « Tout pour la Musique », « Résiste », « Débranche », " « Cézanne peint », « Babacar », « Ella, elle l'a ».

In 1987, Michel Berger composes « Evidemment ». This song is a vibrant homage to Daniel Balavoine who died on January 14th 1986.

France Gall "Babacar" (1987)

A few years later, in 1992, Michel Berger is struck down by a heart attack. France Gall looses her pygmalion, the man of her life, her lover. Just before that tragedy, the same year, they will perform « Laissez passer les rêves » together.

France Gall won’t sing for any other composer. She will barely appear on TV, many « best of » will be available.

France Gall "Ella, elle l'a" (1987)

« Poupée de cire, poupée de son » became an Eurovision evergreen (2.000.000 copies sold worlwilde), this is not only a victory, but also the souvenir of Serge Gainsbourg’s talent, the beginning of an extroardinary career for France Gall.

The song topped :

- #1 in Spain.

- #1 in Norway.

- #2 in Germany.

- #2 in Luxemburg.

- #3 in Walloon Belgium.

- #3 in Argentina.

- #3 in Chili.

- #4 in Flemish Belgium.

- #4 in French speaking Switzerland.

- #4 in Danemark.

- #5 in Japan.

- #5 in Finland.

- #6 in Sweden.

- #6 in the Netherlands.

- #7 in Austria.

- #7 in Singapore.

- #8 in Quebec.

- #13 in Italy.

 

(* : source : www.chartsinfrance.net)

Présentation graphique : Ludovic Picavet

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article