Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
That's Eurovision !

Interview - Getty Kaspers (Teach-In) - The Netherlands 1975 - What a victory! We will never forget that moment!

Interview - Getty Kaspers (Teach-In) - The Netherlands 1975 - What a victory! We will never forget that moment!
Interview - Getty Kaspers (Teach-In) - The Netherlands 1975 - What a victory! We will never forget that moment!

En Français please !

Avec son groupe Teach-In, elle a offert aux Pays-Bas sa 4ème et dernière victoire à ce jour, c’était en 1975.

Cette année-là, un vent de renouveau souffle sur le Concours Eurovision. Pour la première fois depuis sa création, c’est un groupe qui a remporté le grand prix, juste une année auparavant.

ABBA ouvre les portes à un autre style de musique, c’est l’arrivée du fun, des paillettes et des chansons légères.

Les Pays-Bas ont bien compris le message et propose une chanson taillée sur mesure pour l’événement. Il s’agit de « Ding-a-Dong ». La chanson va ramasser les points et devancer le Royaume-Uni qui avait envoyé une valeur sûre, The Shadows.

 

That's Eurovision ! : Bonjour Getty, c’est avec un immense plaisir que nous vous accueillons.Faisons un retour en 1974, un an avant ta participation. Avais-tu personnellement suivi le Concours Eurovision à la télévision ? Qu’est-ce que t’avait inspiré la victoire d’ABBA ?

Getty Kaspers : En 1974, nous étions débordés, on avait des tubes et on chantait en Belgique et dans notre pays. A ce moment-là, nous ne savions pas que nous aurions pu être nominés pour l’Eurovision 1975. Bien sûr, c’était super impressionnant de voir ABBA gagner le Concours.

That's Eurovision ! : Comment s’est déroulé ton parcours pour représenter les Pays-Bas à l’Eurovision en 1975 ? Comment a été créé Teach-In ?

Getty : Quand Teach-In a débuté, les garçons étaient très jeunes et étudiants. Un an après, je rejoignais le groupe pour en devenir la chanteuse.

That's Eurovision ! : Quelle anecdote peux-tu nous raconter sur ce Concours 1975 ? Quelles étaient les relations entre les différents artistes ?

Getty : Pendant le Concours de 1975 à Stockholm, nous avons eu de très bonnes relations avec tous les autres artistes. Les Shadows faisaient partie de nos bons amis, ils avaient pour prophétie que nous serions victorieux ! Et nous avons gagné !

 

That's Eurovision ! : Le concours se déroulait plus tôt, c’était le 22 mars 1975. A quoi a ressemblé le lendemain ? Comment s’est passé votre retour aux Pays-Bas ?

Getty : Le jour suivant, nous étions très fatigués car la fête s’était terminée très tôt le matin, suivie d’une courte sieste et vite à l’aéroport. Sur le chemin pour Amsterdam, nous avons reçu un message nous apprenant que beaucoup de fans nous attendraient. C’était vrai ! Quelle victoire, nous ne pourrons jamais oublier ce moment-là !

That's Eurovision ! : La chanson « Ding-a-Dong » a été un énorme succès dans de nombreux pays. Quel était ton quotidien ? Quel moment en particulier as-tu conservé en mémoire de cette après-Eurovision ?

Getty : A notre retour, le show a commencé. Semaine après semaine, nous avons enchainé les shows télé et les représentations. Nous sommes aussi allés deux fois à Paris. « Ding-a-Dong » a été un tube en France.

That's Eurovision ! : Aujourd’hui, le Concours a beaucoup changé, une ouverture sur les pays de l’Est, un nombre de participants conséquent tous les ans, trois soirées. Quel regard portes-tu sur ce « nouvel » Eurovision ?

Getty : Pour moi, le « Nouvel » Eurovision est trop grand, les chances de gagner trop minces. Depuis 1975, plus aucun artiste n’a pu gagner pour les pays bas. En attendant, je suis la « Grand-mère » de l’OGAE aux Pays-Bas. Je suis invitée chaque année, donc je serai là aussi à Amsterdam ! J’adore revoir mes fans.

That's Eurovision ! : Si je ne fais pas d’erreur, l’aventure « Teach-In » s’est arrêtée en 1979. Tu as quitté le groupe en 1976. C’était un choix personnel ?

Getty : Comme je l’ai déjà dit, l’année 1975 était pleine de succès, mais très difficile. J’ai fait un burnout et j’ai demandé un break de deux mois. Ça n’a pas été possible, j’ai donc quitté le groupe en 1976.

That's Eurovision ! : Tu as commencé une carrière solo, quelques singles entre 1976 et 1982, puis un album en 1982, intitulé « Getty ». Que peux-tu nous dire de cette époque ?

Getty : Après la séparation avec Teach-In, j’ai essayé de me lancer dans une carrière solo en chantant en Néerlandais, mais ça n’a pas marché. Comme on dit : « On ne change pas une équipe qui gagne ! »

That's Eurovision ! : Comment réagissent les fans quand ils te rencontrent aujourd’hui ?

Getty : A chaque fois que j’assiste aux fêtes du fan club, je reçois toujours un accueil  très chaleureux, c’est génial.

That's Eurovision ! : Pour clôturer cette interview, as-tu un message pour nos lecteurs en France, mais aussi dans les autres pays ?

Getty :  Je remercierais tous mes fans pour leur fidélité et leur souhaiterais une vie heureuse et pleine de santé.

« That’s Eurovision ! » te remercie à nouveau pour nous avoir accordé de ton temps.

 

In English s'il vous plaît !

With her band Teach-in, she offered The Netherlands their 4th and last victory till this day, it was in 1975.

This very same year, Eurovision Song Contest was undergoing a revival. For the first time since its creation, the winner of the grand prix was a band; it was only one year ago.

ABBA open the doors to a new musical style, this is the beginning of fun, glitters and light-hearted songs.

The Netherlands understood the message very well and propose a well-cut song for the event. This one is « Ding-a-Dong ». This song will amass the points and get ahead United Kingdom which sent one of their top band, The Shadows.

 

That's Eurovision! : Hello Getty, it is with a great pleasure that we welcome you.Let’s take for a flashback in 1974, just one year before your participation. Did you personally watch Eurovision Song Contest on TV? What did ABBA’s victory inspire you?

Getty Kaspers : In 1974 we were very busy, we had some hits and performed in Belgium and in our own country. At that moment we didn't know that we should be nominated for the Eurovision Song Contest in 1975. Of course it was very impressing to see ABBA winning the Contest.

That's Eurovision! : Which was your path to represent The Netherlands at Eurovision Song Contest in 1975? How was Teach-in created?

Getty : Teach-In started when the guys were very young and students. After a few years I joined the band and became the singer.

That's Eurovision! : What anecdote can you tell us about this 1975 Contest? How were the relations between the different artists?

Getty : During the Song contest 1975 in Stockholm we had a nice relationship with all artists. The Shadows were good friends of ours, their prophecy  was that we should win! So we did.

That's Eurovision! : The Contest took place a bit earlier; it was on March 22nd 1975. What did the days after look like? How was your come-back in The Netherlands?

Getty : The day after we were very tired, because the party finished very early in the morning, then a little sleep and up to the airport. On the way to Amsterdam we got the message that there would be a lot of fans waiting for us. And it was true! What a victory, we will never forget that moment!

That's Eurovision! : The song « Ding-a-Dong » has been a great success in many countries. How was your everyday life?  Which is the moment you particularly kept in memory about this « after Eurovision »?

Getty : After coming home the show started. We had TV shows and performances in whole Europe, week after week. We also have been twice in Paris. We had a big hit in France with our « Ding-a-dong ».

That's Eurovision! : Today, The Contest has changed a lot, an opening on Eastern countries, numerous entrants/participants every year, three evening performances. What is your look upon this « new » Eurovision?

Getty : The "NEW" Eurovision for me is to big, the chance to win is so little. Since 1975 no artist from The Netherlands could win. Meanwhile, I'm the Grandma of the Dutch OGAE. Every year I'm invited, so  this year I will be in Amsterdam too! I love to see my fans again.

That's Eurovision! : If I am not mistaken, the « Teach-In » adventure ended In 1979. You left the band in 1976. Was it a personal choice?

Getty : As I told, the year 1975 was succesfull, but very hard. I got a burn out and asked a time out for two months. It was not possible, so I left the group in 1976.

That's Eurovision! : You began a career as a soloist, a few singles between 1976 and 1982, and an album called « Getty » in 1982. What can you tell us about this period?

Getty : After the break with Teach-in I tried to start a solo career singing Dutch, but it didn't work out. As they say: « never change a winning team! »

That's Eurovision! : What is the reaction of fans when they meet you today?

Getty : Everytime when I'm at the fanclub parties, I still get a very warm welcome, that's so nice.

That's Eurovision! : To put an end to this interview, have you got a message for our readers in France, but also in other countries?

Getty : I would thank all my fans for their loyalty and wish them a healthy and happy life.

« That’s Eurovision! » thanks you once again for the time you spent with us.

Présentation graphique : Ludwig

The Netherlands - Teach-In "Ding-a-Dong" - Live Eurovision Song Contest 1975

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article